FRFL354

XXXIV semaine du Temps Ordinaire – Jeudi

Notre libération finale

Lorsque vous verrez Jérusalem encerclée par des armées, sachez alors que sa dévastation est toute proche. Alors, ceux qui seront en Judée, qu’ils s’enfuient dans la montagne ; ceux qui seront à l’intérieur de la ville, qu’ils s’en éloignent ; ceux qui seront à la campagne, qu’ils ne rentrent pas en ville …. Jérusalem sera piétinée par les païens, jusqu’à ce que le temps des païens soit achevé. Il y aura des signes dans le soleil, la lune et les étoiles. Sur terre, les nations seront affolées par le fracas de la mer et de la tempête. Les hommes mourront de peur dans la crainte des malheurs arrivant sur le monde, car les puissances des cieux seront ébranlées. Alors, on verra le Fils de l’homme venir dans la nuée, avec grande puissance et grande gloire. Quand ces événements commenceront, redressez-vous et relevez la tête, car votre rédemption approche. » Lc 21,20-28

L’évangile d’aujourd’hui nous montre la vision apocalyptique de la fins des temps qui, dans les premiers versets, est décrite à l’aide d’images menaçantes : signes dans le soleil, la lune et les étoiles, sur terre les nations seront affolées, les hommes mourront de peur dans la crainte des malheurs arrivant dans le monde, car les puissances des cieux seront ébranlées. Nous ne savons pas quand et comment tout ceci aura lieu mais le Seigneur aujourd’hui nous rassure sur le fait que ces événements eschatologiques seront la condition préliminaire de notre rédemption complète et définitive : « Quand ces événements commenceront, redressez-vous et relevez la tête, car votre rédemption approche. » L’homme cherche, depuis toujours, les changements qui lui permettent le renouvellement et la vie heureuse qu’il désire ardemment, mais il a peur de tout changement qui sort de sa propre planification. Même un orage estival bénéfique suscite en lui un vif sentiment d’alarme. Voilà pourquoi les événements imprévus ainsi que notre peur risquent de nous décontenancer si nous ne vivons pas de manière vigilante : « Tenez-vous sur vos gardes, de crainte que votre cœur ne s’alourdisse dans la débauche, l’ivrognerie et les soucis de la vie… Restez éveillés et priez en tout temps. » (Lc 21,34-36) Voilà le secret de la vigilance et de la prière qui nous permet de vivre le regard tourné vers le ciel nous évitant ainsi d’être embourbés dans les vicissitudes terrestres.  C’est aussi le secret pour nous préparer dans la joie à notre « mort corporelle », comme saint François d’Assise. Mais cette rédemption qui suivra ces événements eschatologiques de quoi nous délivrera-t-elle ? Ce sera une libération complète et définitive du péché, de nos limites et de leurs conséquences tragiques. Il nous arrivera ce que Paul et Silas ont vécu quand ils se trouvaient en prison, en Macédoine, à cause de leur prédication : « Vers le milieu de la nuit, Paul et Silas priaient et chantaient les louanges de Dieu, et les autres détenus les écoutaient. Tout à coup, il y eut un violent tremblement de terre, qui secoua les fondations de la prison : à l’instant même, toutes les portes s’ouvrirent, et les entraves de tous les détenus sautèrent. » (Ac 16,25-26)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.