FRFL110

V semaine de Pâques – Vendredi

Les principes et les valeurs chrétiennes

Alors les Apôtres et les Anciens décidèrent avec toute l’Église de choisir parmi eux des hommes qu’ils enverraient à Antioche avec Paul et Barnabé… Voici la lettre qu’ils leur confièrent : « Les Apôtres et les Anciens saluent fraternellement les païens convertis, leurs frères, qui résident à Antioche, en Syrie et en Cilicie. Nous avons appris que quelques-uns des nôtres, sans aucun mandat de notre part, sont allés tenir des propos qui ont jeté chez vous le trouble et le désarroi. Nous avons décidé à l’unanimité de choisir des hommes que nous enverrions chez vous, avec nos frères bien-aimés Barnabé et Paul …L’Esprit Saint et nous-mêmes avons décidé de ne pas faire peser sur vous d’autres obligations que celles-ci, qui s’imposent.  Ac 15,22-28

Aujourd’hui, les Actes des Apôtres font référence au Concile de Jérusalem, le premier proclamé        par l’Église pour discerner si le baptême et la foi en Jésus Christ étaient suffisants pour obtenir le salut ou bien s’il était nécessaire de devenir d’abord juif et puis de se faire circoncire. À la fin, la position de Paul et Barnabé l’a remporté : pour être chrétien, il suffit de croire au message de l’évangile et d’être baptisé. Le discernement fut sanctionné  par une lettre que les participants écrivirent aux frères de l’Église d’Antioche et qui commence ainsi : « L’Esprit Saint et nous-mêmes avons décidé. » Après ce premier concile, d’autres suivirent mais il résulta très clairement que c’était l’Esprit Saint qui conduisait. Cinquante ans ne se sont pas encore écoulés depuis le concile Vatican II et dans l’Église on parle déjà de le nécessité d’en proclamer un autre, probablement sur les principes et les valeurs chrétiennes, puisque la société d’aujourd’hui en remet en cause quelques unes. Voyons lesquelles. En ce qui concerne la relation de l’homme avec Dieu les principes chrétiens sont les suivants : Dieu est son être même, il a créé tout, y compris l’homme, par amour et il l’a élevé à un état surnaturel, en le faisant devenir son fils. Comme réponse, l’homme doit adorer, remercier, prier Dieu et faire tout ce qu’il peut pour accomplir le projet qui lui a été confié, en se servant de tous les talents reçus. En ce qui concerne l’essence de l’homme : chaque être humain est une personne depuis sa conception jusqu’à sa mort, l’une et l’autre naturelle ; chaque personne doit respecter la dignité personnelle de tous les êtres humains, ce qui veut dire que les vertus de la justice et de l’amour doivent être poursuivies. En ce qui concerne la famille : à la base il y a un couple de parents, c’est à dire deux êtres différents et complémentaires – un homme et une femme – qui s’aiment, qui se choisissent librement et qui se marient publiquement : leur donation réciproque dure toute la vie, pour leur bonheur et pour engendrer, éduquer leur descendance. Le premier but du mariage est l’union du couple, la procréation en est une conséquence.  En ce qui concerne les choses, y compris les animaux, elles sont au service complet de l’homme et de tous les hommes, en respectant la hiérarchie naturelle et la capacité de service des choses, c’est-à-dire en respectant l’écologie. Voilà les principes et les valeurs chrétiennes.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.