FRFL097

III semaine de Pâques – Jeudi

Philippe baptise l’eunuque

L’ange du Seigneur adressa la parole à Philippe : « Mets-toi en marche vers le midi, prends la route qui descend de Jérusalem à Gaza … Et Philippe se mit en marche. Or, un Éthiopien, un eunuque …  venu à Jérusalem … Il en revenait, assis dans son char, et lisait le prophète Isaïe. L’Esprit du Seigneur dit à Philippe : « Avance, et rejoins ce char. » Philippe s’approcha en courant, et il entendit que l’homme lisait le prophète Isaïe ; alors il lui demanda : « Comprends-tu vraiment ce que tu lis ? » L’autre lui répondit : « Comment pourrais-je comprendre s’il n’y a personne pour me guider ? » Il invita donc Philippe à monter et à s’asseoir à côté de lui. Le passage de l’Écriture qu’il lisait était celui-ci : Comme une brebis, on l’a conduit à l’abattoir, comme un agneau muet  …   L’eunuque dit à Philippe : « Dis-moi, je te prie : de qui parle-t-il ? De lui-même, ou bien d’un autre ? » Alors Philippe … à partir de ce passage de l’Écriture, il lui annonça la Bonne Nouvelle de Jésus. Comme ils poursuivaient leur route, ils arrivèrent à un point d’eau, et l’eunuque dit : « Voici de l’eau : qu’est-ce qui empêche que je reçoive le baptême ? » … Philippe baptisa l’eunuque… l’eunuque … poursuivait sa route, tout  joyeux. Ac 8,26-39

L’animateur secret de cette scène sympathique est l’Esprit Saint qui, d’abord par l’intermédiaire d’un ange et ensuite directement, suggère à Philippe de se mettre en voyage sur la route de Gaza, de rejoindre le char de l’eunuque et de lui poser comme première question pour briser la glace : « Comprends-tu vraiment ce que tu lis ? »  L’Esprit Saint allume alors le feu de l’annonce évangélique chez Philippe, suscite chez l’eunuque le désir d’être baptisé, descend sur lui dans le baptême et, d’un homme rempli de doutes il se transforme en un homme joyeux et qui désormais a des certitudes. On peut alors se demander : “ Qui sont ces anges qui arrivent, lui soufflent les réponses et partent tout de suite, en transformant une journée morne et monotone en une aventure merveilleuse ? ”  Et encore : “ Comment a-t-il fait l’Esprit Saint à suggérer à Philippe de rejoindre ce char là ? ”

La réponse est unique : il faut croire à la réalité des anges et à l’Esprit Saint pour pouvoir les reconnaître quand ils se manifestent dans notre vie. Il est possible que l’Esprit Saint fasse naître en nous un sentiment, une pensée, une intuition ; ou bien qu’il se manifeste à travers la voix d’une personne qui nous est proche. Les manières avec lesquelles il se manifeste sont nombreuses mais qui croit à l’Esprit Saint le reconnaît immédiatement ; il n’y a donc pas lieu d’être surpris si Luc, dans son évangile, écrit : « L’Esprit du Seigneur dit à Philippe. » Comme au début du passage de l’évangile d’aujourd’hui, il peut arriver aussi en d’autres occasions que l’Esprit Saint envoie un ange ; cet ange peut être une personne que nous connaissons ou que nous rencontrons pour la première fois et qui nous dit une phrase qui nous éclaire, comme si l’ange nous parlait directement. Cette manière de communiquer de l’Esprit Saint peut nous sembler un peu mystérieuse, mais nous vivons déjà dans le mystère. Toutefois, si nous en reconnaissons la voix, c’est un mystère qui nous parle.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.