FRFL086

Octave de Pâques – Vendredi

L’apparition sur le lac

Après cela, Jésus se manifesta encore aux disciples …. et voici comment. Il y avait là Simon-Pierre, avec Thomas … Nathanaël, … les fils de Zébédée, et deux autres disciples. Simon-Pierre leur dit : « Je m’en vais à la pêche. » Ils lui répondent : « Nous allons avec toi. » Ils partirent et montèrent dans la barque ; or, ils passèrent la nuit sans rien prendre. Au lever du jour, Jésus était là, sur le rivage, mais les disciples ne savaient pas que c’était lui. Jésus les appelle : « Les enfants, auriez-vous un peu de poisson ? » Ils lui répondent : « Non. » Il leur dit : « Jetez le filet à droite de la barque, et vous trouverez. » Ils jetèrent donc le filet, et cette fois ils n’arrivaient pas à le ramener, tellement il y avait de poisson. Alors, le disciple que Jésus aimait dit à Pierre : « C’est le Seigneur ! » Quand Simon-Pierre l’entendit déclarer que c’était le Seigneur, il passa un vêtement, car il n’avait rien sur lui, et il se jeta à l’eau. Les autres disciples arrivent en barque, tirant le filet plein de poissons  … En débarquant sur le rivage, ils voient un feu de braise avec du poisson posé dessus, et du pain. Jésus leur dit : « Apportez donc de ce poisson que vous venez de prendre. » Simon-Pierre monta dans la barque et amena jusqu’à terre le filet plein de gros poissons : il y en avait cent cinquante-trois. Et, malgré cette quantité, le filet ne s’était pas déchiré. Jésus dit alors : « Venez déjeuner. »  Jn 21,1-12

« C’est sûr que passer trois années avec Jésus a été une aventure merveilleuse ! Combien de rêves au fil de ces trois ans ! Heureusement que lui au moins est ressuscité ! Mais, alors, quelle déception ! Maintenant que tout a pris fin que ferons nous ? Quand lui était là, tout était bien plus facile ; à nous tous seuls que faire ? Peut-être sera-t-il mieux de revenir à la vie d’avant. Quelle tristesse ! » C’est sans doute ce que Pierre aura pensé avant de décider : « Je m’en vais à la pêche. » Décision suivie par tous les autres : « Nous allons avec toi. » Puisque les malheurs n’arrivent pas tous seuls, ils passèrent toute la nuit sans rien prendre. C’est dans ce contexte et face à ces états d’âmes que Jésus se présente sur le rivage et dit aux apôtres d’un ton d’une personne qui connaît déjà la réponse : « Les enfants, auriez-vous un peu de poisson ? » Ils lui répondirent : « Non ! », et peut-être auront-ils grommelé : « Allez file ! Dégage ! Nous en avons déjà assez de problèmes comme ça. » À ce moment là, pourtant, voilà le miracle qui se produit, comme pour la première pêche miraculeuse, quand Pierre abandonna tout et suivit le Seigneur. Ici, c’est la même scène qui se répète, et lorsque Pierre se rend compte que cet homme sur le rivage est le Seigneur, il se jette à l’eau, abandonne ses compagnons, la barque et les poissons, et le rejoint. « Je sentais bien qu’il ne nous aurait pas abandonné. Maintenant c’est une nouvelle histoire qui commence ! », aura pensé Pierre. Et ce sera bien vrai, mais d’une façon différente car avec le Seigneur on peut toujours recommencer mais, à chaque fois, d’une façon différente.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.