FRFL081

Samedi Saint

Le Samedi Saint

Hier, vendredi saint nous avons fait mémoire de la mort en croix de Jésus Christ dont la véritable raison n’a pas été sa condamnation injuste mais son amour pour nous, pour les hommes, pour tout homme. « Voyez, je vous l’amène dehors pour que vous sachiez que je ne trouve en lui aucun motif de condamnation », avait annoncé Pilate à la foule de juifs qui demandait de le crucifier. Dans son entretien avec Jésus il avait cherché une raison, même petite, pour pouvoir le condamner sans la trouver. Il ne pouvait pas s’imaginer que la raison véritable de sa condamnation était son amour infini pour nous et le projet divin de racheter nos péchés : « Or, c’est à cause de nos fautes qu’il a été transpercé, c’est par nos péchés qu’il a été broyé. Le châtiment qui nous obtient la paix est tombé sur lui, et c’est par ses blessures que nous sommes guéris. » (Is 53,5) Demain, le jour de Pâques, nous célébrerons la résurrection du Seigneur, la fête et la joie seront grandes pour tous. Aujourd’hui, toutefois, nous sommes appelés à vivre son absence car il est mort. Aujourd’hui nous sommes orphelins et la Trinité elle aussi est mutilée car le Fils n’est plus au ciel ni sur la terre, il est sous terre, au milieu des morts. Aujourd’hui l’Église ne célèbre pas l’eucharistie. En effet, ce jour nous sert à réfléchir sur l’importance vitale de la présence du Seigneur pour nous ainsi que l’importance que revêtent les signes du pain et de la parole laissés pour nous. Aujourd’hui, c’est un jour de silence, mais non pas de tristesse ; aujourd’hui, nous sommes appelés à intérioriser l’amour infini que Dieu a pour nous, car il n’y a rien de plus grand que donner sa vie par amour. Aujourd’hui, c’est un jour de gratitude et de stupeur face à ce don infini de Dieu aux hommes. Avant sa mort « Nous étions tous errants comme des brebis, chacun suivait son propre chemin » (Is 53,6), mais après sa résurrection nous sommes devenus un seul peuple que son amour a engendré. Prions le Seigneur afin que notre famille qui tous les jours se réunit en prière puisse être le signe de son amour, comme l’étincelle est le signe d’une grande flamme.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.