FRSM005

22 février – La Chaire de S. Pierre, Apôtre

Qui est Jésus pour Pierre?  

Jésus était venu dans la région de Césarée-de-Philippe, et il demandait à ses disciples : « Le Fils de l’homme, qui est-il, d’après ce que disent les hommes ? » Ils répondirent : « Pour les uns, il est Jean Baptiste ; pour d’autres, Élie ; pour d’autres encore, Jérémie ou l’un des prophètes. » Jésus leur dit : « Et vous, que dites-vous ? Pour vous, qui suis-je ? » Prenant la parole, Simon-Pierre déclara : « Tu es le Messie, le Fils du Dieu vivant ! » Prenant la parole à son tour, Jésus lui déclara : « Heureux es-tu, Simon fils de Yonas : ce n’est pas la chair et le sang qui t’ont révélé cela, mais mon Père qui est aux cieux. Et moi, je te le déclare : Tu es Pierre, et sur cette pierre je bâtirai mon Église ; et la puissance de la Mort ne l’emportera pas sur elle. Je te donnerai les clefs du Royaume des cieux : tout ce que tu auras lié sur la terre sera lié dans les cieux, et tout ce que tu auras délié sur la terre sera délié dans les cieux. » Mt 16,13-19

La première question que Jésus pose à ses disciples sur ce que les hommes disent de lui a pour but d’introduire la deuxième : « Et vous, que dites vous ? Pour vous, qui suis-je ? » Il connaît bien que les avis des hommes sur lui sont différents, mais ce qu’il souhaite connaître est l’avis de ses disciples qui, après sa mort, auront le mandat d’établir et diffuser son église. Cependant, il ne s’attend pas à cette réponse claire, tranchée et éclairée de Pierre qui le conduit à proclamer son investiture de chef de la future église : ce qu’il pensait probablement faire par la suite.

La décision de Jésus découle d’une simple lecture des faits : il se rend compte que Pierre a été éclairé par le Saint Esprit lui-même qui, pendant son baptême dans les eaux du Jordan, était descendu sur lui. Aux parent aussi il arrive de s’apercevoir, à un moment donné, que les enfants ont grandi : le moment est venu pour les enfants de prendre sur soi de nouvelles responsabilités au sein de la famille et de la société. À partir de ce moment là, l’action d’éducation des parents n’est pas terminée mais elle prend une nouvelle forme : elle est plus mûre et s’établit même sur un pied d’égalité. 

Jésus aura la même attitude : à partir de ce moment-là, l’enchaînement sera plus serré et le moment du Calvaire s’approchera de plus en plus.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.