FRFL018

Férie de l’Avent – 17 Décembre

L’histoire du salut  

Voici la table des origines de Jésus Christ, fils de David, fils d’Abraham : Abraham engendra Isaac, Isaac engendra Jacob, Jacob engendra …. Jessé, Jessé engendra le roi David. David, de son union avec la femme d’Ourias, engendra Salomon, Salomon engendra Roboam, Roboam engendra Abia …. Après l’exil à Babylone, Jékonias engendra Salathiel, Salathiel engendra Zorobabel …. Jacob engendra Joseph, l’époux de Marie, de laquelle fut engendré Jésus, que l’on appelle Christ (ou Messie). Le nombre total des générations est donc : quatorze d’Abraham jusqu’à David, quatorze de David jusqu’à l’exil à Babylone, quatorze de l’exil à Babylone jusqu’au Christ.  Mt 1,1-17

Il y a trente ans, lorsque nous avons commencé à méditer les Écritures Saintes, cette page de l’évangile suscitait en nous le même enthousiasme que nous éprouvons lorsque nous consultons un annuaire téléphonique, car il s’agissait pour nous d’une simple liste de noms. Au fil du temps, cependant, l’histoire du salut nous étant devenue plus familière, ces mêmes noms s’animaient lorsque nous les lisions et vivaient d’une vie propre comme les photos d’un vieux album de famille. La liste de personnes qui figure dans l’évangile d’aujourd’hui est bien la synthèse de l’Ancien Testament : cette liste nous évoque les évènements vécus par ces personnages et par le peuple d’Israël. L’ensemble de ces évènements représente l’ancienne histoire du salut qui sera suivie par celle du Nouveau Testament. La Bible n’est rien d’autre qu’un compte rendu d’une histoire vraie, couché sur le papier ; c’est dans notre méditation que nous sommes tenus à rendre à cette histoire la vie qu’elle n’a désormais plus. Toutefois, ces personnages ne représentent pas une liste de saints, mais plutôt des hommes, avec leurs grandeurs et leurs misères, avec leur péché et leur sainteté, dans lesquels nous pouvons tous nous reconnaître car ils nous reflètent tel un miroir.  Quelques uns d’entre eux représentent pour nous un modèle de vie. Abraham, peut nous servir de modèle pour la foi ; Moïse peut aider les parents à servir Dieu et leur famille, comme lui l’a fait à l’égard de son peuple ; Marie nous indique la façon d’être au service de l’histoire du salut ; Jésus nous éclaire sur l’amour du Père, sur la fidélité au projet de vie et sur la prière ; saint Paul nous apprend à être missionnaires. Enfin, l’Église trouve son modèle dans la communauté qui est décrite au début des Actes des apôtres : elle est toute petite mais parfaite. Dans cet esprit, qui est bien le nôtre depuis trente ans, la parole de Dieu devient une histoire fascinante et vivante, comme si les personnages  en plâtre de la crèche, soudainement animés par l’Esprit de Dieu, commençaient à bouger et à vivre, en transformant le mémorial d’une histoire passée en vie qui se renouvelle chaque jour.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.