FRFL004

I semaine de l’Avent – Jeudi

Se convertir dans la pratique

Il ne suffit pas de me dire : ‘Seigneur, Seigneur !’, pour entrer dans le Royaume des cieux ; mais il faut faire la volonté de mon Père qui est aux cieux. Tout homme qui écoute ce que je vous dis là et le met en pratique est comparable à un homme prévoyant qui a bâti sa maison sur le roc. La pluie est tombée, les torrents ont dévalé, la tempête a soufflé et s’est abattue sur cette maison ; la maison ne s’est pas écroulée, car elle était fondée sur le roc. Et tout homme qui écoute ce que je vous dis là sans le mettre en pratique est comparable à un homme insensé qui a bâti sa maison sur le sable. La pluie est tombée, les torrents ont dévalé, la tempête a soufflé, elle a secoué cette maison ; la maison s’est écroulée, et son écroulement a été complet. » Mt 7,21.24-27

Dans la parabole du semeur, Jésus nous exhorte à accueillir sa parole comme une bonne terre accueille la graine pour porter beaucoup de fruit et pour résister aux tribulations et aux persécutions. Aujourd’hui, l’évangile nous décrit deux façons différentes d’accueillir la parole de Jésus en recourant à l’exemple de deux maisons, une construite sur le sable et l’autre sur la roche. Lorsque la pluie tombe, le fleuve déborde et les vents soufflent, la première maison s’écroule alors que la deuxième reste stable. Avec des images différentes ces deux passages de l’évangile nous attirent à une conversion véritable, transposée dans les faits concrets de tous les jours, dans les relations familiales et sociales et dans la profession. Il ne s’agit point d’une conversion émotionnelle, comme chez qui dit : « Seigneur, Seigneur » tout court, mais plutôt d’une conversion qui s’accompagne de véritables choix de vie ainsi que d’engagements authentiques. Je vais vous raconter deux épisodes.

En 1980, lorsque nous participions aux réunions du groupe de prière du Renouveau Charismatique que sœur Francesca organisait chez les sœurs du Cénacle de Lentate, un missionnaire camillien, frère Ettore, commença lui aussi a y participer. Il vint trois ou quatre fois après quoi il disparut ; nous étions, en effet, convaincus qu’il en avait eu assez ou bien que la spiritualité du Renouveau, toute vouée à la louange, n’était pas son affaire. Pourtant ce n’était guère ainsi. Il avait participé aux réunions et, à un certain moment, il avait été frappé par une parole ; le Seigneur avait renouvelé son appel et il était reparti pour mettre sur pied une œuvre fantastique d’évangélisation et de prise en charge des clochards de Milan. En 1986, dom Pigi Perini, curé de la paroisse de s. Eustorge à Milan, participa lui aussi aux réunions du Renouveau Charismatique ; le Seigneur l’appela, par la suite, à renouveler sa paroisse et il s’en alla. Dans l’espace de quelques années il créa, d’abord dans sa paroisse et ensuite en Italie et en Europe, les cellules de prière, une œuvre fantastique d’évangélisation. Ce sont là des choix concrets, et non pas seulement des prières.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.