FRFL355

XXXIV semaine du Temps Ordinaire – Vendredi

Les derniers temps

Et il leur dit cette parabole : « Voyez le figuier et tous les autres arbres. Dès qu’ils bourgeonnent, vous n’avez qu’à les regarder pour savoir que l’été est déjà proche. De même, vous aussi, lorsque vous verrez arriver cela, sachez que le royaume de Dieu est proche. Amen, je vous le dis : cette génération ne passera pas sans que tout arrive. Le ciel et la terre passeront, mes paroles ne  passeront pas. Lc 21,29-33

Ce passage de l’Évangile de Luc a un style apocalyptique. Il traite de la deuxième venue de Jésus Christ qui rétablira l’ordre pour toutes les choses de ce monde ainsi que des signes extraordinaires qui accompagneront cette venue. Nous ne savons pas quels seront ces signes lorsque cet événement aura lieu mais l’évangile d’aujourd’hui nous assure que l’humanité s’en rendra compte comme nous nous rendons compte que l’été est proche en voyant que le figuier bourgeonne. La seule certitude que nous avons est que ce jour viendra car le Seigneur nous l’a dit et ceci nous suffit pour y croire. Il existe toutefois deux questions qu’on peut se poser lorsqu’il est fait état des temps apocalyptiques dans les Écritures Saintes.

La première est : “ Pourquoi le Seigneur réalise le salut du monde en deux phases différentes ? N’aurait-il pas pu tout régler d’un seul coup, en venant une seule fois ? ” Il n’y a qu’une réponse à cette question, car le salut du monde n’est pas un événement que Dieu accomplit sans nous et malgré nous. Sa stratégie est celle de l’accomplir avec nous, au sein de l’Église que Jésus lui-même a établie. L’Emmanuel, qui signifie « le Dieu avec nous », est avec nous pour mettre en œuvre ce projet. Toutefois,  bien que le chemin de rédemption que l’humanité devra encore parcourir soit long, la marche de quarante ans d’Israël dans le désert qui est décrite dans le livre de l’Exode en est la prophétie. Ceci semble bien être la stratégie de Dieu.

La seconde question est : “ Comment le salut arrivera-t-il concrètement et quels seront les événements qui l’engendreront ? ” Personne ne le sait mais nous pouvons bien croire que cette deuxième création qui est déjà en cours s’accomplira suivant les mêmes critères de la première dont il est fait mention au début de la Genèse : il s’agira d’une mise en ordre, d’un passage du chaos, que l’humanité a crée à nouveau, à un nouveau cosmos, un monde ordonné où tout se trouve à sa place et revêt un sens qui est bon. Relisons ces versets :

« La terre était informe et vide, les ténèbres étaient au-dessus de l’abîme et le souffle de Dieu planait au-dessus des eaux. » (Gn 1,2) C’était le chaos, ténèbres et abîme, mais tout est devenu harmonie car l’Esprit de Dieu planait au-dessus des eaux. Il y a, à nouveau, beaucoup de choses qui doivent être remises à leur place, mais l’Esprit de Dieu plane encore sur le monde et sur l’Église. Et ceci nous rassure.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.