FRFL318

XXIX semaine du Temps Ordinaire – Mercredi

Les talents et le projet 

Vous le savez bien : si le maître de maison connaissait l’heure où le voleur doit venir, il ne laisserait pas percer le mur de sa maison. Vous aussi, tenez-vous prêts : c’est à l’heure où vous n’y penserez pas que le Fils de l’homme viendra. » Pierre dit alors : « Seigneur, cette parabole s’adresse-t-elle à nous, ou à tout le monde ? » Le Seigneur répond : « Quel est donc l’intendant fidèle et sensé à qui le maître confiera la charge de ses domestiques pour leur donner, en temps voulu, leur part de blé ? Heureux serviteur, que son maître, en arrivant, trouvera à son travail. Vraiment, je vous le déclare : il lui confiera la charge de tous ses biens …. Le serviteur qui, connaissant la volonté de son maître, n’a pourtant rien préparé, ni accompli cette volonté, recevra un grand nombre de coups. Lc 12,39-47

Quand nous méditons la parabole des talents nous nous trouvons confronté à une partie de la vérité. Cette parabole nous exhorte à bien nous servir des dons que nous avons reçus pour les faire fructifier, mais elle ne nous dit guère comment, dans quel projet de vie. Aujourd’hui, le Seigneur nous communique l’autre partie de la vérité :  « Le serviteur qui, connaissant la volonté de son maître, n’a pourtant rien préparé, ni accompli cette volonté, recevra un grand nombre de coups. » Il existe donc un projet qui nous concerne, il y a des fruits à porter et il y aura un jugement final. Les talents que le Seigneur nous confie, une partie à notre naissance et l’autre partie à notre baptême, et que les parents sont tenus soigner chez leurs enfants pour qu’ils grandissent, ne sont que les arrhes de toute la dot. Le Seigneur en ajoute d’autres, qui sont la partie principale, lorsque la personne commence à entrer dans son propre projet de vie.

Malheureusement ce n’est pas toujours ainsi et nous ne nous rendons pas tous compte du programme que le Seigneur a établi pour nous ; ainsi nous préférons nous servir des quelques talents des arrhes dans nos petits projets terrestres, plutôt que de les recevoir tous en même temps que notre projet de vie. Quand nous les recevons, ce sont toujours des plantules qui, au tout début, poussent grâce à l’amour des parents et, par la suite, grâce à la prière, la fréquentation des sacrements et notre engagement dans la mise en œuvre de notre projet. Pour nous rendre compte d’où peut arriver le don des talents que le Seigneur a réservé pour nous, il suffit de penser à saint Paul et à ceux qu’il a reçu avec la révélation de son projet : « Vous avez appris en quoi consiste la grâce que Dieu m’a donnée pour vous : en la lisant, vous pouvez vous rendre compte que j’ai l’intelligence du mystère du Christ… Moi qui suis le dernier de tous les fidèles, j’ai reçu la grâce d’annoncer aux nations païennes la richesse insondable du Christ. » (Ep 3,2-8) Pour nous qui sommes plus âgés, le Seigneur réserve aussi d’autres projets et d’autres talents.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.