FRFL313

XXVIII semaine du Temps Ordinaire – Jeudi

Stratégies de persécution

Malheureux êtes-vous, parce que vous bâtissez les tombeaux des prophètes …. Ainsi vous témoignez que vous approuvez les actes de vos pères, puisque eux, ils ont tué les prophètes, et vous, vous bâtissez leurs tombeaux. C’est pourquoi la Sagesse de Dieu elle-même a dit : Je leur enverrai des prophètes et des apôtres, ils tueront les uns et en persécuteront d’autres. Ainsi cette génération devra rendre compte du sang de tous les prophètes qui a été versé depuis la création du monde, depuis le sang d’Abel jusqu’au sang de Zacharie, qui a péri entre l’autel et le sanctuaire. Oui, je vous le déclare : cette génération devra en rendre compte. Malheureux êtes-vous, docteurs de la Loi, parce que vous avez enlevé la clé de la connaissance ; vous-mêmes n’êtes pas entrés, et ceux qui essayaient d’entrer, vous les en avez empêchés. » Lc 11,47-52

Les stratégies visant à entraver l’évangélisation ont toujours été celles que Jésus dénonce dans le passage d’aujourd’hui : le massacre des prophètes et des apôtres afin d’étouffer leur voix, le refus de l’évangile et les critiques féroces adressées par des hommes de culture et de gouvernement qui, de nos jours, sont appelés opinion leaders ou maîtres à penser. C’est bien ce que Jésus, dans sa lettre d’aujourd’hui, attribue aux scribes et aux pharisiens : « Malheureux êtes-vous, docteurs de la Loi, parce que vous avez enlevé la clé de la connaissance ; vous-mêmes n’êtes pas entrés, et ceux qui essayaient d’entrer, vous les en avez empêchés. » Celle-ci a été la pratique suivie, le siècle passé, par les pays communistes et c’est la même qui, de nos jours, est suivie en Inde. En effet dans ce pays qui est divisé en castes, pour empêcher que la doctrine de l’évangile se propage librement les prêtres et les missionnaires chrétiens sont poursuivis et tués. C’est aussi la stratégie actuelle mené au sein du monde musulman qui, toutefois, ne l’applique pas pour réprimer mais plutôt pour planifier son expansion. En effet, afin de diffuser leur religion dans un pays donné, les musulmans commencent par occuper les centres de pouvoir et de gouvernement. Ayant fait cela, ils mettent en place le comportement des scribes et des pharisiens de l’évangile d’aujourd’hui, mais dans l’autre sens : ils favorisent énormément d’un point de vue social tous ceux qui deviennent musulmans. Ce sont des situations que j’ai eu l’occasion de connaître personnellement en Chine et dans les pays arabes, où j’ai longuement séjourné pour des raisons de travail ainsi que dans certains pays communistes pendant les années dans lesquelles ils étaient des pays satellites de l’URSS. J’ai visité ces derniers pour des raisons apostoliques : j’ai été appelé au sein du Renouveau Charismatique à mener un service international. Avant la chute du mur de Berlin, je recevais des lettres de prêtres qui habitaient dans les différents pays communistes ; dans ces lettres ils me demandaient de leur rendre visite car ils étaient fatigués de vivre un christianisme isolé et faisant l’objet de persécutions. Quelques uns m’ont même envoyé des messages non écrits car toute lettre qui arrivait et qui sortait était ouverte par les autorités locales. “ Venez – me disaient-ils –, vous vous êtes un laïque ! Les prêtres ne peuvent guère entrer dans ce pays. ” J’ai été deux fois en Hongrie et là j’ai toujours été reçu dans un sous-sol d’une immeuble de Budapest, car ça aurait été trop dangereux de se réunir dans une Église. Mais c’est le Seigneur qui conduit l’histoire et le mur de Berlin est tombé.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.