FRSM030

29 Septembre – S. Michel, S. Gabriel et S. Raphaël, archanges

Les batailles sont gagnées dans le ciel  

Il y eut alors un combat dans le ciel : celui de Michel et de ses anges contre le Dragon. Le Dragon, lui aussi, combattait avec l’aide des siens, mais ils furent les moins forts et perdirent leur place dans le ciel. Oui, il fut rejeté, le grand Dragon, le serpent des origines, celui qu’on nomme Démon et Satan, celui qui égarait le monde entier. Il fut jeté sur la terre, et ses anges avec lui Alors j’entendis dans le ciel une voix puissante, qui proclamait :« Voici maintenant le salut, la puissance et la royauté de notre Dieu, et le pouvoir de son Christ ! Car l’accusateur de nos frères a été rejeté, lui qui les accusait jour et nuit devant notre Dieu. Ap 12,7-10

Avant de méditer le passage de l’Apocalypse d’aujourd’hui lisons ce qui précède : « Un signe grandiose apparut dans le ciel : une Femme, ayant le soleil pour manteau, la lune sous les pieds, et sur la tête une couronne de douze étoiles. Elle était enceinte et elle criait, torturée par les douleurs de l’enfantement. Un autre signe apparut dans le ciel : un énorme dragon, rouge feu, avec sept têtes et dix cornes, et sur chaque tête un diadème…. Le Dragon se tenait devant la femme qui allait enfanter, afin de dévorer l’enfant dès sa naissance. » (Ap 12,1-4) Dans cette vision johannique, la femme représente symboliquement la Vierge Marie qui a fait naître Jésus Christ dans ce monde ainsi que l’Église qui a reçu le mandat de le semer et de le faire grandir dans le cœur des hommes. Le dragon énorme qui se met devant la femme est le symbole de Satan qui, après avoir fait tout ce qui était en son pouvoir pour empêcher la naissance de Jésus à Bethléem continue à lutter pour empêcher qu’il naisse dans le cœur de l’homme. La femme enceinte, symbole d’une condition de grande faiblesse face au grand dragon rouge, semblerait se trouver dans une situation tragique. De nos jours aussi, si nous regardons les événements qui se produisent sur la terre, il semblerait que le démon l’emporte : injustices, guerres, haine, persécutions, tremblements de terre, dévastations. Pourtant ce n’est ainsi, car le passage d’aujourd’hui nous annonce que les batailles se combattent sur la terre mais qu’elles se gagnent dans le ciel. C’est un message de salut encourageant : « Il y eut alors un combat dans le ciel : celui de Michel et de ses anges contre le Dragon. Le Dragon, lui aussi, combattait avec l’aide des siens, mais ils furent les moins forts et perdirent leur place dans le ciel. » Dans cette révélation est enracinée l’espérance chrétienne de pouvoir résister aux tentations ici bas et de pouvoir être accueillis par la miséricorde du Seigneur dans l’éternité.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.